You are Young: Dream Big & Act for Posterity

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », Cid – Corneille.

Cette citation l’une de mes préférées d’ailleurs, est un bon prétexte pour me motiver à « pondre » un billet en ce jour férié chômé dans mon pays. J’avoue manquer furieusement d’inspiration ces derniers temps, j’ai le Blues de la page blanche

Chaque année en ce mois la jeunesse camerounaise est à l’honneur. Hier soir à la veille de cette commémoration, j’aurais voulu dire que je me suis assise comme tout citoyen devant mon petit écran pour écouter le discours du Chef de l’état . Mais il n’en fut rien, car après une journée épuisante j’ai opté de satisfaire d’abord mes besoins primaires : manger et me relaxer. Je sais on s’en fout mais c’est mon blog j’écris ce que je veux.

Bref en ce jour du 11 février 2015, se célèbre la 49ème édition de cette fête sous le Thème : « Jeunesse et préservation de la paix pour un Cameroun émergent ». La Paix, LE sujet d’actualité au regard des évènements sociopolitiques du #237. Je fais bien évidemment référence à la lutte engagée contre Boko Haram et ses atrocités commises dans le Nord du pays. Mais au-delà de cette actualité pressante, je pense que le Concept de paix est bien plus profond.

49% : tel est le pourcentage que représente la tranche des 15-40 ans au sein de la population. Des jeunes bien trop souvent dépités face à leur situation actuelle : entre l’image infantile et/ou nombriliste qu’on leur colle, l’inadéquation des formations académiques et les besoins réels du secteur économique, le taux de chômage estimé à environ 13% et l’Informel véritable source de revenus pour beaucoup, je crois tout bonnement que le cœur est loin d’être à la fête… Et surtout loin d’être dans la paix !

Ma conception de la Paix : pouvoir subvenir à ses besoins primaires (nutrition, santé, logement), être épanoui dans la profession que l’on exerce et surtout inspirer positivement les autres à travers son vécu. Cependant tout ceci est bien éloigné du contexte actuel où le rêve a cédé la place à une réalité de subsistance et de survie. Néanmoins je ne me rangerais pas derrière l’opinion de ceux qui disent que parce qu’un système a prouvé ses limites, et que l’absence totale de repères idéologiques, ôtent aux jeunes l’optique d’un futur meilleur. Qu’en dépit des vaines promesses et surtout stratégies gouvernementales gangrénées par une mauvaise gestion et une corruption quasi présente, la jeunesse camerounaise devrait se sentir sacrifiée et juste subir ce sort…

Je crois profondément que chaque pensée, parole et action humaine fondée sur l’espérance offre une perception plus positive de la vie ! De ma petite expérience j’ai aussi compris que rendre les autres responsables pour une situation particulière ne la résout déjà pas, mais par ce fait nous leur concédons le pouvoir de décider de notre existence.

Ce billet est un hommage à cette génération de jeunes qui ont compris que le changement c’est d’abord Nous. Ces jeunes qui choisissent d’ouvrir la voie et d’inspirer leurs pairs à travers des projets innovateurs et originaux, des engagements citoyens et des œuvres sociales… Afin de poser les bases d’un Héritage de valeurs morales pour les générations futures. Tout ceci rendu possible à travers de nouvelles perspectives dans des domaines tels que : l’Agriculture, l’Art et la Culture, l’Artisanat, les Nouvelles technologies et bien d’autres… Qualifiés d’antan comme le « tu-as-raté-ta-vie ». Oui ces mêmes « tu-as-raté-ta-vie » considérés par nos aînés comme des passe-temps et certainement pas des métiers à part entière.

A cette heure du Changement et des « grandes réalisations » (*dixit notre PR), ces filières offrent aux jeunes de nouveaux horizons. L’économie nationale a un besoin criard d’innovation et de diversité, d’où la nécessité de donner aux jeunes l’occasion d’explorer leurs talents et s’épanouir dans ce qu’ils font, en ne les confinant pas dans un moule social de réussite. Le culte de l’excellence doit primer afin d’établir de nouvelles bases d’éthique et de modèles idéologiques. Offrir à ces jeunes les mêmes chances de réaliser leur potentiel afin qu’ils puissent prendre conscience de leur force intellectuelle et sociale. Et j’ai la certitude que plus qu’un Cameroun émergent, l’on offrira à cette jeunesse et à la postérité le gage d’une Paix nationale durable et de meilleures valeurs morales.

 Voici au terme de cette journée et par le biais de ma plume, mon humble contribution à la Jeunesse de mon cher pays…

Citation :

« […] peu de gens comprennent l’immense avantage qu’il y a à ne jamais hésiter et à tout oser. » Eloge de la folie, Erasme.

Tootoone.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s