AFRO JAZZ FESTIVAL !!!

Parlons Musique !!! Oui La musique est l’un de mes kiffes existentiels, un moment d’évasion dans mes « time with myself », de partage avec des amis et de découverte lors d’évènements artistiques. Le dernier point est le sujet de ce billet et je vous invite donc à la découverte de l’Afro Jazz Festival !!

Avec la pénurie de lieux de divertissement au sein de la ville de Douala, les moyens de se divertir se résument pour la plupart des jeunes à des diners dans des restaurants, snacks mais surtout à des sorties en boîtes de nuit, cabaret ou des évènements musicaux genre concert ou festival. C’est dans ce contexte qu’à l’occasion d’une « girls’ night hangout », j’ai assisté le 26 Septembre 2014 à l’AMSTEL AFRO JAZZ SESSIONS un évènement Love John Entertainment. C’est un rendez bimestriel des amoureux de l’Afro Jazz dans un décor très africain présentant des artistes pluridisciplinaires.

Ma fascination pour le Jazz vient sans aucun doute des instruments de musique qui s’y rattachent, les mélodies profondes et les vibrations qu’ils procurent et lorsqu’il est revisité à la sauce africaine alors je dis YES. Le bonus reste en lui-même la voix de l’artiste qui est en symbiose avec les mélodies et transmet une émotion, un message au public. Bref sans prétendre être une critique musical loin de moi l’audace (sourire), je dirais que c’est juste une passion. Je vous invite donc à la découverte des artistes évoluant dans ce style et ayant participé à ce festival :

NEFERET KAMITA : Certains l’auront sans doute deviné par son nom, c’est une adepte profonde du mouvement KAMITE pour faire court du « Black and Proud ». Je vois des sourires en coin se profiler à l’horizon car pour ceux qui me suivent ou me côtoient ils connaissent un chouya ma position sur ce concept ! Bref revenons à nos patates, c’est une artiste engagée aux textes militants sur l’Afrocentricité. J’ai beaucoup apprécié son timbre vocal profond et son style afro jazz fusion. Coté contact avec le public j’ai apprécié la complicité qu’elle a créée, elle avait une parfaite gestion de la scène. Bilan global, elle a un certain talent je le lui accorde mais devrait je pense avoir des chansons un peu plus groovy vu les instruments de percussion africains qu’elle associe à sa musique.

ISIS KINGUE : évoluant dans la catégorie Blues traditions, la prestation de cette artiste m’a laissé sur ma faim. Pour être indulgente, je crois que le tract de la scène à beaucoup influencer sa prestation. J’arrivais à peine à distinguer les paroles de ses chansons, j’avoue même que c’est lors des refrains que je me rendais compte qu’elle chantait en duala ! Lefrançais et l’anglais n’étaient guère meilleurs. Néanmoins chapeau bas à l’orchestre qui a su palier à ses lacunes par des vibes entrainantes et aussi à sa choriste qui a su captiver le public durant les refrains et les balades. Bilan global : j’ose croire que c’était sa première scène et qu’elle améliorera sa prestance et son contact avec le public dans le futur. Coté répertoire, des chansons plus groovy ne seraient pas de trop.

LARO : originaire de la région du centre, c’est une artiste pleine de vie, en total harmonie avec sa musique et d’une valeur ajoutée au niveau chorégraphique incontestable. Vous l’aurez compris elle a été un régal, avec des mélodies lentes et envoûtantes à d’autres plus groovy et entraînantes au rythmes inspirés de sa ville natale Yaoundé. Elle évolue dans le style world music, soul, blues et Bikutsi, ce style très éclectique se traduit au travers de ses textes, et sa particularité je présume de se considérer comme un électron libre sans être cantonnée à un genre particulier. Je perçois comme un léger doute sur sa présence dans ce festival, mais rassurez-vous elle a offert un spectacle en parfaite symbiose avec le thème et surtout pour le régal du public.

GAELLE ROSTAND POKAM : N’étant certes pas un artiste musicien, mais plutôt plasticien, il a été convié à cette édition où il nous a livré une peinture magnifique exécutée durant la soirée. Si je devais décrire son art, je dirais qu’il s’inspire beaucoup de la couleur et de l’environnement dans lequel il gravite. Pour être plus précise, le décor urbain est sa source d’inspiration, il essaie surtout de recréer le paysage urbain mais aussi l’âme des habitants qui y vivent. J’ai apprécié cette escapade artistique d’un autre genre durant ce festival…

Bilan de cette soirée entre filles : GENIAL ! Pouvoir savourer ce spectacle dans une atmosphère « cozy », entre copines autour de cocktails fruités et lumières tamisées. Je vous garantis qu’il n’y a rien de mieux pour débuter le weekend sur une belle note. Je recommande vivement ce festival pour la découverte et le soutien d’artistes qui surprendront les adeptes de belles musiques. Sur ce : Que la Musique SOIT…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s