NOSY MANGA : mon coin de paradis…

Nosy = île et Manga = couleur bleue en malgache font référence à « l’île bleue » entendez la Grande Île ou Madagascar. Cette légende insulaire m’a toujours fait sourire car je repensais aux Schtroumpfs qui ont rythmés mon enfance. Qui n’a pas aimé les Schtroumpfs et leur petit monde bleu, les facéties de Gargamel le sorcier et son chat Azraël ?! Je vous donc invite à la découverte de mon île bleue à moi ….

Ste-Marie-plage-Madagascar

Il était une fois, dans un pays des sept mers, sept collines, sept vents un géant nommé Darafify. Selon la légende quand ce géant tomba dans la mer, l’île bleue surgit. Darafify était un géant dont la tête arrivait jusqu’au ciel et lorsqu’il faisait un pas, il atteignait l’autre bout du monde. Un jour un pauvre paysan alla dans la forêt pour couper du bois. Il vit un tronc d’arbre énorme et décida de l’abattre. Au premier coup de hache, Darafify crût que c’était une piqûre de moustique et n’y prêta pas beaucoup d’importance. Le paysan continua à couper et Darafify se gratta la jambe de temps en temps sans s’en soucier outre mesure. Le sang commença à couler et devint un ruisseau rouge, une rivière rouge et Darifify tomba dans la mer. C’est ainsi dit-on que la chute de Darafify dans l’océan provoqua des vagues et une mer tumultueuse, et que les cyclones et typhons balayaient depuis lors l’île en saison de grandes pluies. L’île bleue d’après la légende, a eu la forme de la plante du pied gauche de Darafify, d’où la naissance de Madagascar. N’est-elle pas étonnante cette légende ?!!

Selon une autre légende, sur une des collines alentours d’Antananarivo (capitale de Madagascar) où vivaient les rois et les reines, on peut voir encore l’empreinte du pied d’un géant dans un rocher, Darafify me direz-vous ? Bah non c’est celle d’un autre géant mythique de la Grande île : Rapeto (lisez Rapetou). D’après les Merinas, peuple de cette région (mes ancêtres soit dit en passant ^^) Rapeto résidait dans la région du lac d’Itoasy, d’ailleurs une localité des environs porte encore le nom d’Ambohidrapeto c’est-à-dire « la ville de Rapeto ». Rapeto et sa femme Rasoalao étaient des « vazimbas », ce sont eux qui ont précédé les malgaches actuels dans le peuplement de Madagascar… Bref ils étaient des seigneurs mais surtout les géants qui peuplaient les brimades de mon enfance et que mes grands-parents évoquaient pour me calmer en les remixant à la sauce de leur imagination (sourire) !

Je me suis toujours demandée pourquoi l’avoir baptisée l’île bleue ? Manga = la couleur bleue chez les Malgaches est liée à la notion du bien, du beau et de l’agréable. Les histoires populaires décrivent l’île bleue dans le passé d’une beauté sans pareil, peuplée de milliers d’espèces d’oiseaux, fleurs, fruits d’animaux aux couleurs chaudes et vives… D’ailleurs l’emblème national est les Lémuriens …

Variétés de lémuriens de Madagascar

Voilà ce n’est peut-être pas une île bleue peuplée de Schtroumpfs même si c’est plutôt drôle quand on remarque la similitude entre les Schtroumpfs et les malgaches qui ne sont pas si grands que ça ! Bref c’est un bout de moi, mon identité, mon enfance… Mon coin de paradis je me répète je sais, mais c’est juste trop d’amour pour cette patrie qui malgré sa réalité demeure une terre hospitalière. J’espère avoir suscité en vous l’envie de la découvrir, si non ne vous inquiétez pas l’aventure ne fait que commencer…

Tootoone.

Publicités

Une réflexion sur “NOSY MANGA : mon coin de paradis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s